Une étude tire le signal d’alarme. Les villes et zones côtières sont très menacées.

La Facilité mondiale pour la prévention des risques de catastrophes et le relèvement (GFDRR en anglais), ramification de la Banque mondiale, a publié un rapport alarmant lundi 16 mai quant à l’avenir des personnes vivant dans les villes et les zones côtières. FranceTVinfo a relayé l’information : en 2050, les inondations menaceront 1,3 milliard de personnes sur toute la planète. En outre, des biens pour une valeur de 158 000 milliards de dollars seront en péril à cette échéance.

Selon John Roome, directeur principal du GFDRR, “les villes et les zones côtières sont terriblement mal préparées aux genres de risques climatiques et de catastrophes auxquels notre monde est désormais confronté”. La croissance démographique et les flux migratoires accroissent les risques. La Banque mondiale recommande aux villes de se doter d’infrastructures adaptées à ces menaces et de ne plus bâtir en zones inondables.

Paris n’est pas à l’abri

Lire la suite !