Mayane élabore pour les communes, les services de l’état ou encore les syndicats de bassin des solutions de stratégie globale de gestion et de prévention des risques.

midi libre logo

Article du 21/03/2017 –  “Plan communal de sauvegarde d’Uchaud : mieux informer sur les risques et les mesures”
“Mercredi 8 mars, à 9 heures, dans la salle du conseil de la mairie, Bastien Mombellet, responsable prévention de la Société Mayane à Montpellier, a présenté  le projet d’élaboration du plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune.

Étaient présents Maryan Bonnet, maire, Didier Jammy, adjoint chargé de la sécurité, Sabine Charpiat, chargée de mission risques inondations auprès du conseil départemental, Pascal Pialot, du Syndicat mixte départemental, Stéphanie Baraille, de l’EPTB du Vistre, les représentants de la gendarmerie, pompiers, police municipale et de la crèche La Pichouline, de la communauté de communes.

Divers accidents, dont l’explosion de l’usine AZF de Toulouse (2001), ont démontré que certaines communes n’étaient pas préparées à ce type de crise. C’est l’article 13 de la loi n° 2004-811 du 13 août 2004, dite loi de modernisation de la sécurité civile, qui a rendu le PCS obligatoire. Ce dernier est placé sous la responsabilité du maire, qui est chargé de le tenir opérationnel et s’assurer d’une mise à jour régulière. C’est un véritable plan de gestion de catastrophes (risques naturels, climatiques, technologiques, sanitaires et accidents de grande ampleur), qui définit le rôle de chacun, établit les listes des entreprises, personnels et moyens à réquisitionner. Son objectif est d’être prêt et réactif au jour J. C’est-à-dire savoir au moment voulu qui fait quoi, quel moyen engager et comment alerter.

Une réunion publique explicative doit avoir lieu (la date reste à définir) lors de laquelle sera distribué un document d’information communal sur les risques majeurs qui vise à informer la population sur les risques encourus et les mesures à prendre. Un exercice de simulation de mise en œuvre du PCS (inondation, fermeture de routes) est prévu dans le courant du mois de mai afin de tester la réactivité des différents acteurs, sur le terrain, face à une situation de crise. Une réunion instructive qui a permis de finaliser chaque paragraphe du PCS, chacun y amenant des compléments d’information ou améliorations, en espérant, surtout, de ne jamais avoir à s’en servir.”
Voir l’article du Midi Libre, paru le 21 mars 2017 : www.midilibre.fr/2017/03/21/uchaud-plan-communal-de-sauvegarde-mieux-informer-sur-les-risques-et-les-mesures,1482137.php

 

0 Partages