Tous les articles de la catégorie : Presse

nov02
ACTU-independant_2017-10-27_mini

Indépendant – PCS de Villelongue-de-la-Salanque

Mayane, en présence du Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Têt, a formé  les membres de la cellule de crise municipale de Villelongue-de-la-Salanque au Plan Communal de Sauvegarde :

Formation au plan de sauvegarde : après la théorie, la pratique au printemps

C’est dans le salon d’honneur Michel Villanove que délégués de quartiers, police municipale, services techniques, direction générale des services et élus ont participé à la formation sur l’élaboration et la diffusion des mesures de sauvegardes communales, menée par le cabinet Mayane, mandaté par le Syndicat du bassin de la Têt. L’exercice théorique a été suivi par une vingtaine de personnes. Son application sur le terrain est prévue pour le printemps prochain. Plusieurs situations de vigilance ont été évoquées (orages, submergions routes, accidents…) où procédures, rôles des principaux acteurs et missions ont été rappelées, ainsi que les différentes chaînes d’alerte. Une bonne partie des stagiaires a géré ou participé à ce type de situation « bien sûr avec nos moyens, mais chacun doit faire preuve de bon sens et civisme car souvent certains phénomène naturel sont peu maîtrisables mais de courte durée. »

L’indépendant – le 27 octobre 2017 / Source :    http://www.lindependant.fr/2017/10/27/formation-au-plan-de-sauvegarde-apres-la-theorie-la-pratique-au-printemps,3064543.php

 

 

 

nov02
ACTU-rmc-2-11-17_mini

RMC Découverte HD24 – Sécheresse: « Il faut se préparer à des périodes où nous n’aurons plus d’eau dans nos robinets » – #BourdinDirect

Pour l’emission RMC Découverte HD24, Emma Haziza était sur le plateau de J.J. Bourdin ce jeudi 2 Novembre. #BourdinDirect

« La France connaît actuellement l’une des pires sécheresses depuis 60 ans. 70% des nappes phréatiques sont à un niveau bas, voire très bas. Selon l’experte en hydrologie, Emma Haziza, invité ce matin dans Bourdin Direct, ces épisodes de sécheresse risquent de devenir de plus en plus critiques.

Rivières à sec, rendements agricoles à la baisse… La France connaît un épisode de sécheresse jamais vu depuis 60 ans. 9 départements sont toujours en alerte rouge sécheresse (contre 30 la semaine dernière).Même si la situation tend à s’améliorer, l’experte en hydrologie Emma Haziza alerte sur une « situation assez dramatique »: « On a eu des conditions anticycloniques récurrentes. 95% des cours d’eau en France ont un niveau très bas. (…) Normalement en septembre-octobre, on doit avoir de fortes pluies qui doivent remplir les nappes phréatiques et là il ne se passe rien ».

« Il faut se préparer »

Et selon la spécialiste, invitée ce jeudi matin dans Bourdin Direct, la France devra se préparer à des sécheresses de plus en plus fréquentes qui auront des conséquences concrètes sur notre consommation: « Ce n’est plus du tout un scénario de science-fiction le fait de ne plus avoir d’eau dans son robinet. C’est ce qui risque de se tramer dans les prochaines années. Ce que l’on voit, c’est que la situation devient récurrente. Il faut se préparer à cet avenir potentiel. Il faudra se préparer à des périodes où nous n’aurons plus d’eau dans nos robinets dans certaines zones ».

Alors comment ralentir le phénomène? Il faudrait un changement global, préconise Emma Haziza, « car le problème ne vient pas de la personne qui prend sa douche le matin »: « Il va falloir avoir une vraie sensibilisation à l’importance de l’eau. Il va falloir commencer à changer nos modes d’agricultures, nos modes industriels. Ce sont l’agriculture et l’industrie qui consomment le plus d’eau ».

P.B. »

Source :   http://rmc.bfmtv.com/emission/secheresse-il-faut-se-preparer-a-des-periodes-ou-nous-n-aurons-plus-d-eau-dans-nos-robinets-1292319.html#

Voir la vidéo :

Capture d’écran 2017-11-02 à 10.39.07

 

 

oct26
ACTU-sudradio_mini

Sud Radio : « La sécheresse touche presque la moitié du territoire » – Emma Haziza et Patrick Roger

 

« Les cours d’eaux sont atteints (…) il faudra beaucoup de pluie pour y remédier »    Emma Haziza  -  Experte Hydrologue  -   #secheresse

 

Emma Haziza (experte en hydrologie et fondatrice du Centre de recherche Mayane) était ce jeudi l’invitée de Patrick Roger dans le Grand Matin Sud Radio.

« Alors que nous approchons la fin du mois d’octobre, la météo se montre toujours aussi clémente et des températures records ont même été enregistrées dans le pays ces derniers jours. Si cet été indien ravit le plus grand nombre, il est aussi et surtout synonyme d’une inquiétante sécheresse qui touche aujourd’hui la moitié de l’hexagone, comme nous le confirme Emma Haziza (Fondatrice du Centre de recherche Mayane).

« Actuellement, la tendance est aux états de sécheresses de plus en plus sévères »

Invitée ce jeudi du Grand Matin Sud Radio, cette experte en hydrologie fait le point. « Quand on analyse la situation à l’échelle de la France, on a quasiment tous les départements qui sont touchés« , explique-t-elle, précisant que « 30 départements sont actuellement en état de niveau rouge (…), ce qui signifie que l’on va arrêter l’ensemble des prélèvements prioritaires et que l’on est vraiment dans une phase critique« . « On va seulement avoir des autorisations qui vont être mises en place pour la santé, la sécurité civile, l’eau potable et la salubrité mais il va y avoir des limitations énormes sur le territoire« , précise-t-elle encore, rappelant que « des restrictions sont déjà appliquées par arrêté préfectoral », notamment dans le « Gard, la Gironde et le Gers« .  »C’est surtout la vie quotidienne – et pas seulement l’agriculture - qui est impactée directement. L’état des cours d’eau est extrêmement fragile et dans un état assez critique« , explique-t-elle.

Est-ce du jamais vu en cette saison ? « On a déjà vu ça, on a eu des grands épisodes si l’on remonte dans l’histoire« , répond-elle.  »On a même eu des sécheresses où l’on arrivait à traverser le Rhin à pied, à sec, dans les années 1300. On a eu aussi des épisodes extrêmes en 1976 et en 2003« , poursuit-elle. « Ce qui est très particulier, c’est qu’en général, on a un rechargement des nappes phréatiques superficielles et profondes qui se fait en septembre et en octobre. Mais cette année, on a des zones comme le bassin méditerranéen – le Gard par exemple – qui n’ont quasiment pas connu de pluies sur ces deux derniers mois. Or, on est dans une période d’épisodes cévénols où l’on a des pluviométries extrêmement importantes et là, il ne se passe rien !« . Et l’hydrologue d’ajouter : « Les causes peuvent être multiples (…),  il est vrai qu’il y a de plus en plus de récurrence. Cela fait une dizaine d’années que l’on a des épisodes de plus en plus intenses, des périodes de feux de forêt majeurs. Il y a quand même une tendance actuellement à des états de sécheresse de plus en plus sévères« . Il existe  »un risque » pour « l’équilibre de la biodiversité » ainsi que pour « nos usages« , déplore-t-elle. »

 

Écouter l’interview dans son intégralité (version en ligne)   :

 

Émission du  26/10/2017   -   Source :    www.sudradio.fr/monde/emma-haziza-quasiment-tous-les-departements-sont-touches-par-la-secheresse

 

Suivre toutes nos actus sur   Facebook   et   Twitter   :

 

 

 

oct10
ACTU-SHF

Communication scientifique au colloque Risque et Résilience des Territoires 9-10 octobre 2017

Mayane est présent au colloque « Risques et Résilience des Territoires » organisé par la Société Hydrotechnique de France (SHF) à l’ENPC Paris, Marne-la-vallée. Nous présentons nos travaux de recherche-action sur le développement d’une méthode innovante de réduction de la vulnérabilité au risque inondation. La communication aborde à la fois le cas des habitations et celui des entreprises soumis aux aléas de débordement de cours d’eau, submersion marine ou encore ruissellement intense.

Pour accéder au site c’est par ici !