sept01
ACTU-Europe1

Europe 1 : Emma Haziza : « Nous sommes prêts seulement par endroits » à gérer d’importantes inondations

«  Pour Emma Haziza, experte en gestion du risque inondations, la France, et en particulier le bassin méditerranéen, pourrait être frappée par un épisode climatique dont les conséquences seraient comparables à ce qui s’est passé aux États-Unis. »

INTERVIEW

Les inondations qui ont frappé le Texas après le passage de Harvey ont laissé de très nombreux sinistrés. La France pourrait-elle faire face à un événement de ce type ? La question se pose d’autant plus à l’approche de ‘l’épisode Cévenol’, une saison d’orages qui frappent habituellement le sud de la France au début de l’automne. « Quand on voit Draguignan, Xynthia, on a toujours le sentiment que ça arrive aux autres, que ça n’arrivera pas chez nous. Mais tous les territoires peuvent être frappés par des inondations majeures et, malheureusement, des dégâts importants », relève au micro d’Europe 1 Emma Haziza, experte en gestion du risque inondations.

« Une période extrêmement sensible » dans le sud de la France.  »Le territoire méditerranéen va rentrer d’ici la semaine prochaine dans une période extrêmement sensible, très vulnérable, de par ses infrastructures. On sait que la mer est chaude, on a tous les éléments dans la recette pour qu’il puisse y avoir des épisodes majeurs. Le problème avec les épisodes méditerranéens, c’est qu’ils sont stationnaires. On va avoir des cumuls très importants et, effectivement, ça peut être dévastateur », avertit cette spécialiste. « On va avoir un maximum d’occurrence les deux prochains mois, mais on peut retrouver des crues éclairs de ce type toute l’année. Draguignan, c’était au mois de juin », rappelle encore Emma Haziza.

Encore un important travail à faire sur la gestion des risques. Pour cette experte, l’épisode cévenol de cette année pourrait potentiellement s’avérer dangereux après un été marqué par les feux de forêt et les séquences caniculaires. « Il y a plusieurs facteurs aggravants : les incendies, les canicules répétées et le fait que la mer est très chaude, ce qui pourrait étendre cette période à risque », détaille-t-elle. « Est que l’on est prêt ? Oui par endroits, à d’autres il y a encore un important travail à faire. En France, on est très en amont sur la politique gestion des risques [...] mais ça prend du temps, des années, et ça dépend aussi de la politique locale », déplore Emma Haziza. »

Voir la vidéo !

Cliquez ici pour voir l’article

 

août14
actu-capalabri_mini

Lancement du dispositif « Cap à l’abri » : 2 réunions publiques, 200 personnes informées

Les 11 et 12 juillet dernier, Mayane a participé à deux réunions publiques, à Batz-sur-Mer et au Croisic, au côté de la Communauté de Communes Cap Atlantique et de la DDTM. Au total, ce sont plus de 200 personnes qui ont fait le déplacement. L’objectif de ces deux réunions était d’informer le public sur le futur dispositif de diagnostic d’habitat et d’activités économiques « cap à l’abri » qui va démarrer le 1er novembre 2017 sur les deux communes et pour une période de trois mois. Ces réunions ont également été l’occasion pour Mayane de présenter les conclusions de la phase pilote dont elle a réalisé l’expertise en février dernier, avec la réalisation de 11 diagnostics « test ».

A l’heure actuelle, Cap Atlantique compte environ 90 propriétaires d’habitation et une dizaine de chefs d’entreprise inscrits au dispositif.

En savoir plus sur le dispositif :  www.capalabri.fr

 

juin26
ACTU-RMC

Paris sous les eaux : la grande crue – RMC découverte

Ce film documentaire revient sur la grande crue qui a submergé Paris en juin 2016. Réalisé en collaboration avec les meilleurs spécialistes, ce reportage fait notamment intervenir Emma Haziza, qui apporte son expertise sur le risque inondation et la gestion de crise. Au fil des images, nous découvrons comment la capitale française et sa population doivent s’organiser pour faire face aux débordements de la Seine et réduire leur vulnérabilité. Diffusé RMC découverte, la vidéo est encore disponible en replay jusqu’au mardi 27 juin.

juin26
ACTU-La-tribune

Emma haziza, Présidente de Mayane, lauréate du Tribune Women’s Avards 2017 Languedoc-Roussillon !

En présence de Carole Delga, la présidente de Région et Chiara Corazza, DG du Women’s Forum et marraine de l’événement, et 450 personnalités régionales, dix femmes emblématiques ont  été distinguées parmi lesquelles, Emma Haziza, fondatrice et présidente de Mayane, primée pour son parcours. Une belle reconnaissance pour l’investissement d’Emma dans le développement de l’économie régionale sur un sujet d’actualité et qui nous concerne tous : la résilience face au risque inondation.

 

juin26
Actu-Animations

Une année en milieu scolaire

Cette année encore, Mayane a été mandatée par le Syndicat du Bassin du Vidourle et le Syndicat du Bassin Versant du Lez pour sensibiliser les scolaires au risque inondation. 240 classes de primaires et de collégiens ont bénéficié de ce programme, leur permettant ainsi de mieux comprendre leur territoire et les risques associés. Jeudi 29 juin, l’équipe d’animateurs réalise sa dernière intervention de l’année ! Ce sont 9 mois d’animation qui s’achèvent avec pas moins 6 750 enfants sensibilisés !

 

juin16
Remise des prix le 20 juin 2017

Découvrez le programme complet de la Journée de remise des prix !

La journée d’échanges et de remise des prix du Grand Prix culture du risque inondation sur le bassin Seine-Normandie se tiendra :

Mardi 20 juin 2017 à la Préfecture de la région d’Île-de-France
de 9h30 à 16h30 - 5 rue Leblanc, 75015 Paris

Cette journée sera structurée autour de tables rondes, rencontres, séquences dédiées aux candidatures avant la remise des prix aux 4 lauréats. Elle est ouverte à tous les participants du Grand Prix, aux membres du comité technique du Plan Seine et aux différents acteurs du bassin impliqués dans la gestion du risque inondation (collectivités, services de l’État, socio-professionnels, associations,…).

L’inscription est obligatoire et l’entrée à la préfecture s’effectuera uniquement sur présentation d’une pièce d’identité.

Pour toute question, contactez-nous à l’adresse suivante : contact@bassin-seine-normandie-grand-prix.fr

 

juin02
ACTU-Animations-MidiLibre

Mayane dans le Midi Libre : « Savignargues : attention aux vidourlades ! »

Les dangers provoqués par les affluents du Vidourle sont souvent ignorés à l’occasion des épisodes cévenols.

Les crues du Vidourle sont connues au niveau national sous le nom de vidourlades. Au plan local, en dehors des villes traversées par ce fleuve gardois, les dangers provoqués par ses affluents sont souvent ignorés à l’occasion des épisodes cévenols. Une action de prévention s’est déroulée vendredi 28 avril auprès des élèves de cours moyen.

Organisée par l’Établissement public territorial de bassin du Vidourle auquel Savignargues a adhéré lors du conseil municipal du 9 mars, cette séance a été confiée à l’association Mayane, intervenant sur les inondations. Jérémi et Léa ont présenté à la classe les différents risques de débordement des cours d’eau, la submersion marine, le ruissellement urbain et le tsunami. Sur la commune, si le Bay, affluent du Crieulon, ne paraît pas dangereux, le drame survenu en 2014, lors d’un franchissement de la Droude en crue montre que la prudence est nécessaire au cours de nos déplacements.

Les enfants ont été placés en situation, ils devaient tenir le rôle d’élus responsables d’une commune autour d’une maquette représentant le bassin-versant du Vidourle. Cette sensibilisation éclairée par l’observation de la réalité contribuera, il faut l’espérer, à la sécurité de tous.

 

Voir l’article !